Article féminins

Recours juridique en cas d'erreurs médicales

« Errare humanum est » - L'erreur est humaine. Il est vrai, mais certaines erreurs occasionnent malheureusement trop de dégâts pour être oubliées. C'est le cas de l'erreur médicale. Il peut s'agir d'un malheureux concours de circonstances ou d'une faute faite consciemment, bien que pas intentionnellement. Dans ce dernier cas, il est connu que certains médecins souffrent hélas du complexe de Dieu. Il peut aussi tout simplement s'agir d'une bévue tout à fait lamentable. Les résultats, hélas, quelle que soit la situation dans laquelle on se trouve, restent exactement les mêmes : une personne va payer ces fautes de ce qu'il y a de plus cher dans la vie, c'est-à-dire de la santé. Alors, que se passe-t-il en cas d'erreurs médicales ?



Les amateurs de dédommagement rapide doivent retenir une chose très importante : erreur médicale et gros dédommagement ne sont pas forcément synonymes. Pour se faire dédommager en cas d'erreur médicale, il faudra bel et bien démontrer que cette erreur a été à l'origine des préjudices. La première des choses à faire en cas de problème est de le faire savoir à qui de droit. Si vous estimez avoir été victime d'une erreur médicale dans un établissement hospitalier quelconque, adressez-vous immédiatement à un responsable. Vous pouvez le faire de vive voix ou par écrit. Si vous adressez une plainte écrite, prenez le soin de faire une copie et de l'adresser avec un accusé de réception.



Une fois que vous recevez une réponse à votre plainte, car en fait le responsable auquel vous vous adresserez est dans le devoir de vous répondre, suivez la procédure qu'il vous recommande. Très souvent, l'établissement hospitalier dans lequel l'erreur s'est produite ne souhaite pas vraiment qu'elle soit connue. Il y a donc toutes les chances que l'on vous propose un arrangement à condition que la CRU (Commission des relations avec les usagers) vienne à la même conclusion que vous. Cette commission est dans l'obligation de se réunir dans les 8 jours qui suivront votre rencontre avec le médiateur. Si au bout de toutes ces démarches, vous n'êtes pas satisfait du résultat, vous êtes dans le droit d'opter pour le recours en justice.

Faire arrêter de fumer un de ses proches

FFeminin (people) - Hier à 21:00 | Catégorie : People  
Fumer est un geste social. Souvent, on commence à fumer lors d’une soirée, ou poussés par une tierce personne. Les adolescents subissent la pression des amis et veulent « faire comme tout le monde ».

Shopping copie conforme : la combinaison Nasty Gal de Noholita

Public-People - Hier à 19:44
Une virée nocturne entre copines qui s'annonce ? Un rendez-vous galant où vous devez en mettre plein la vue ? Ou tout simplement une panne d'inspiration pour faire sensation au travail... Pas de... Lire la suite de la news sur Public.fr

"Télévision bas de gamme" : Thierry Ardisson vient-il de clasher Cyril Hanouna ?

Public-People - Hier à 18:30
Hapsatou Sy avait peut-être raison quand elle a dévoilé à Cyril Hanouna que Thierry Ardisson le déteste ... L'homme en noir quitte ce 15 juin le groupe Canal + après 13 ans de service.... Lire la suite de la news sur Public.fr