Article féminins

Voyage au cœur de la poésie romantique

Quand le cœur aime habite celui qu’il aime, l’amour sera l’essence de la vie, l’amour c’est moi c’est toi, c’est nous c’est vous.



Vivre sans amour est le véritable enfer sur terre l’amour est le sens même de la vie. L’amour possède sa propre voix et parle de lui-même.



Quand on attend après l’autre, on est un peu comme l’ombre de soi-même ; on vivote, on fait un peu semblant de participer activement… Mais en fait l’attente amoureuse c’est un peu comme pour les enfants, les quelques jours avant noël ; Ils y pensent, ils en rêvent et surtout ils apprennent à mesurer le temps qui les sépare de l’instant magique !



Alors cette belle expression que tu nous offres ; le ciel qui ne sourit plus aux étoiles, le creux de la vague, le silence, les mots qui voyagent sans escales et ce silence … Hé bien c’est tout cela la passion, ce joli sentiment qui a perduré, a sans doute une racine qui s’appelle sincérité … Pour conclure , je dirais que l’attente est un test cruel qui ne trouve sa justification que si il change l’ombre en une belle éclaircie, et lorsque l’on voit les mots se coucher sur le haut de la vague … Alors elle fera escale pour réunir ces deux essentiels …des cœurs tendres qui ont su … Attendre ! C’est du beau romantisme cette poésie, l’illustration est très jolie et tes citations d’amour nous invitent à la rêverie, j’ai passé un doux moment !



Laisser chanter l’amour des fleurs dans le soir du l’aube des jours d’aurores, que le doux printemps apportait sur les ailes des oiseaux l’espoir de nos jours radieux. Je regardais loin du ciel bleu la beauté de tes yeux noirs qui scintillaient la brume du soir, dans mes mémoires écriraient l’âme touchante de tes belles romances en douce poésie des fleurs tombantes. Laisser chanter la caresse de tes lèvres touchantes sur la brise venant de l’ivresse des beaux temps reveux, là-bas sur le rivage de la rivière parfumant tes longs cheveux sur le courant d’air frappant par les fleurs fleurissantes des années enivrantes, donc l’enchantement de tes douces mélodies accompagnaient par le son des violons tendres et glorieux. Laisser parler le vent des fleurs sur tes lèvres sensibles qui font les chants romantiques des colibris qui s’envolaient sur la fraîcheur ardente, je lisais dans tes beaux yeux une femme immaculée de la belle nature de Dieu, une ravissante nature qui fait chanter la beauté des jolies fleurs tendres et touchant des mains sacreuses. Laisser chanter l’amour des fleurs par la façon que tu dansais sur la brume du soir avec ta jolie robe blanche dentelée des perles brillantes, sur l’allée de la chemine tombant de beaux bouquets sur tes levers frémissantes, pour moi c’est une admirable déesse que le vent chantait toujours sur la caresse de mes poésies des roses vermeilles.

Enceinte : halte aux infections urinaires

Neuf mois - Maman - Il y a 2 heures
Brûlures, douleurs dans le bas-ventre, envie d’uriner fréquemment, voici les symptômes d’une infection urinaire. Pas très réjouissant comme programme, surtout pendant la grossesse ! Enceinte, la compression de la vessie (qui a grandi sous

Vrai/faux : comment augmenter sa production de lait maternel ?

Neuf mois - Maman - Il y a 4 heures
Comme beaucoup de mamans, vous craignez de manquer de lait pour bébé ? Pas de panique, il existe des solutions… et beaucoup d’idées reçues ! Faites le point avec ce petit test sur vos connaissances en la matière, avec les réponses de Catherine

« PMA sans filtre » : le récit d’un long parcours avec humour et sans tabou

Neuf mois - Maman - Il y a 5 heures
Un homme, une femme, de l’amour et… une stérilité. Cherchez l’intrus… Après de nombreux examens plus invasifs les uns que les autres, le doigt (pas de mauvais jeux de mots !) était enfin posé sur notre problème à concevoir. Nous nous