Article féminins

La nouvelle collection Roland Garros de Lacoste est arrivée

Partenaire du célèbre tournoi de tennis Roland Garros depuis 1971, Lacoste lance une ligne inspirée de la balle jaune et des mailles de filet. Homme, femme, enfant et maroquinerie… Une capsule pour les grands comme pour les petits.

Pour célébrer l’édition 2018 de Roland Garros, Lacoste dévoile une collection capsule inspirée du tennis. Un vestiaire qui allie élégance et décontraction, dans des teintes solaires et marines, en référence à la balle jaune et aux mailles d’un filet de tennis. Au programme ? Polos, t-shirts, casquettes, sweatshirts ou encore robes pour les hommes, les femmes et les enfants. Les inscriptions "Tennis Anyone ?" et "Elegance, Game, Set, Match" s’apposent sur les t-shirts, tandis qu’un badge en forme de balle de tennis s’affiche sur un polo et une casquette. Du prêt-à-porter, mais pas que, de la maroquinerie aussi, déclinée en bleu marine et blanc. Une ligne qui comprend cabas, portefeuille, sac de sport, sac caméra et trousse de toilettes.

La collection est disponible à partir de mai 2018 dans les boutiques Lacoste et durant Roland Garros.


Lire la suite de l'article


Kate Middleton : qui valide son total look kaki ?

Public-People - Il y a 1 heures
La duchesse de Cambridge visite le King Henry's Walk Garden à Islington pour voir comment le projet rassemble les gens à travers le jardinage et la culture vivrière et pour rester dans le... Lire la suite de la news sur Public.fr

Sophie Davant : encore un malaise télé.

Public-People - Il y a 1 heures
Il faut croire que le sort des blagues potaches n'épargne pas Sophie Davant : s'il y a une trentaine d'années, la présentatrice avait failli se faire virer à cause d'un jeu de mots un peu... Lire la suite de la news sur Public.fr

Nolwenn Leroy engagée dans une vaste polémique

Public-People - Il y a 1 heures
Lundi 14 janvier, après 55 victoires d'affilé, et 391 000 euros gagnés, le champion de "N'oubliez pas les paroles ", Renaud, a été éliminé. Face à Nagui, il devait interpréter le titre... Lire la suite de la news sur Public.fr